Le 17 mars dernier, TF1 nous a présenté un court documentaire sur les cliniques dentaires en Hongrie et le tourisme médical des français. L’essentiel du reportage est fidèle à la réalité mais joue sur les peurs des téléspectateurs… Nous avons donc décidé de remettre un peu d’ordre et de vous dire ce que TF1 ne dit pas.

Les bonnes mutuelles prennent en charge les implants dentaires (et la sécu aussi)

Marie-Ange nous précisait qu’elle a une très bonne mutuelle mais qu’elle ne prend pas en charge les implants dentaires… Sa mutuelle n’est pas adaptée à ses besoins, de nombreuses mutuelles prennent en charge la pose d’implants dentaires en France, et ces même mutuelles vous rembourseront encore mieux les frais si vous vous faîtes soigner en Hongrie. Et la sécurité sociale et les mutuelles préfèrent que vous receviez des soins moins chers, car la base de remboursement leur permet aussi de réaliser des économies.

Consultation et chirurgie à la suite… C’est rare !

Il est rare que le praticien vous prenne en charge tout de suite après la première consultation. La première étape consiste à vous fournir un devis, que vous devrez accepter. Les dentistes peuvent vous fournir des approximations de tarifs lorsque la consultation est à distance, mais pas de devis officiels tant que vous n’êtes pas sur place dans leur cabinet. La plupart vous fourniront un devis sur place qui correspond aux frais annoncés au départ et adaptés selon votre cas bien particulier. Une fois le devis accepté, le praticien commencera les opérations, mais celles-ci se dérouleront sur plusieurs jours. Notamment, le temps de créer les implants adaptés à votre bouche. Donc pas de panique, vous n’allez pas entrer dans un cabinet inconnu pour recevoir une chirurgie immédiate.

Les médecins sont francophones et formés en France

TF1 nous précise que Marie-Ange rencontre un médecin francophone, ils omettent de préciser que ce médecin a certainement été formé en France. De nombreux dentistes hongrois sont formés en France ou en Allemagne, d’où leurs aptitudes linguistiques, et leur excellent niveau de compétence. Il n’y a aucune distinction entre les dentistes hongrois et les dentistes français en termes de formation.

Les problèmes au retour sont faibles

Les dentistes français mettent en garde contre les problèmes au retour dans le reportage. Ils ont raison, si vous avez un problème, votre dentiste hongrois se trouve à des milliers de kilomètres et ne pourra pas intervenir rapidement. Mais souvenez-vous que les problèmes et les échecs de poses d’implants dentaires sont rares en France, comme en Hongrie.

Les praticiens hongrois font du suivi

En outre, contrairement à ce que laisse entendre le reportage, les dentistes hongrois effectue un important suivie de leur clientèle. D’une part, ils demandent à ce que le patient reste à proximité souvent les quinze premiers jours suivant l’opération, afin de gérer des problèmes de cicatrisation ou d’abcès qui sont les plus courants. Mais aussi pour détecter et prévenir tout autre problème avant de rentrer en France. Egalement, ils demanderont certainement au patient de revenir en Hongrie pour effectuer un suivi de la pose des implants dentaires, et vérifier que la prise de l’implant dans l’os de la mâchoire se soit effectuée correctement.

Le reportage contenait essentiellement des vérités, comme la réduction des coûts pour les patients venant à Budapest, l’opportunité de mêler voyage et soins, et d’en profiter comme un vrai touriste. Ainsi que les services se multipliant pour choisir le dentiste ou le forfait voyage qui convient. Dans tous les cas, nous vous recommandons de faire appel aux services de Kelclinic.com. Ils vous donneront accès à des avis de patients vérifiés pour que vous fassiez votre choix de service en toute transparence.

Sources :

http://lci.tf1.fr/science/sante/des-francais-seduits-par-le-tourisme-dentaire-en-hongrie-8725356.html